User Tools

Site Tools


magicthegathering:wagic

(dernière mise à jour le 07/10/2005)

Cette section sera consacrée à une variante de Magic… le WAGIC. Que les choses soient claires, je ne compte pas expliquer en long et en large ce qu'est un Wagic (sauf sur demande expresse !), on y passerait la nuit. Pour quelques précisions → Qu'est-ce que le Wagic ?

Avec mes ami(e)s nous ne jouont pas exactement comme décrit dans le lien ci-dessus. On est par équipe de deux (Troll à deux têtes). 40 PVS par équipe, pas de défense commune, on attaque à notre gauche. Cette méthode de jeu par équipe, influe sur le draft car on a la possibilité de s'échanger quelques cartes (de 1 à 3 cartes, nbre déterminé par un dé à 6 faces) lors de la construction du deck. On a la possibilité de changer de place avec son coéquipier entre les parties.

Avec 3 amis nous avons constitué un “Wagic de poche” qu'on essaye de stabiliser à 700 cartes.

Pourquoi un “wagic de poche” ? Car un pool de cartes plus volumineux aurait été plus difficile à transporter.

Pourquoi 700 cartes ? Car notre grosse boite de gâteaux ne peut en contenir plus ;)

Nous draftons donc avec ce qui nous semble être les 700 plus beaux bijoux depuis la création de Magic. Bien évidemment, aucun Wagic ne se ressemble, le choix des cartes étant assez subjectif.

Top 50 Cards

Notre liste (avant Ravnica)

A noter :

  • On doit effectuer un rééquilibrage pour les anti-créatures et anti-artos/enchantement qui nous semblent être trop nombreux
  • Yawgmoth's Bargain va être retiré, car vraiment trop dégénéré (ça nuit au jeu)
  • Ajout de Ravnica dans pas longtemps → on va retirer des cartes

Techniques de Draft à 4 joueurs pour des jeux de 60 cartes

  • Pour l'instant, on utilise deux méthodes : Solomon et Rochester.
    • Draft par pile (Solomon Draft) : Chaque joueur fait deux piles de 36 cartes. Ensuite on révèle la carte du dessus des piles, le 1er joueur prend un tas puis on révèle une nouvelle carte, le joueur suivant prend un tas et ainsi de suite jusqu'à épuisement des 36 cartes. Contrairement au Rochester le sens de rotation pour la prise des cartes ne change jamais. Les deux coéquipiers ne sont pas côte à côte.
    • Draft en Rochester :
      • Méthode classique : 8 cartes sont révélées sur la table, chacun leur tour les joueurs prennent une carte. Le sens de rotation pour le choix des cartes change toutes les 16 cartes. Les deux coéquipiers sont côte à côte.
      • Notre méthode : 8 cartes sont révélées, chacune provenant du dessus d'un des 8 tas de 36 cartes. Le sens de rotation change toutes les 8 cartes. Les deux coéquipiers ne sont pas côte à côte.
  • 3e technique, qu'on a pas encore essayée, qui a l'air bien marrante (mais longue) : On distribue 10 cartes à chaque joueur. Chacun ne peut regarder que sa main. Puis on étale en plus 10 cartes sur la table, face visible. Chacun à son tour peut échanger une des cartes de sa main avec une de celles sur la table, qui prend alors sa place. Puis le joueur suivant fait de même, puis le troisième, etc . jusqu'à que tout le monde ait récupéré les cartes qu'il désire. Quand plus personne ne veut faire d'échange, chacun met les 10 cartes qu'il a en main de côté, les 10 cartes au centre sont trashées, et on redistribue à chacun 10 nouvelles cartes et on repose 10 cartes faces visibles. Et ainsi de suite jusqu'à que tout le monde ait le nombre de cartes décidé au départ.

Précisions :

  • Pourquoi 36 cartes ?
    • Après moulte essais, il nous a semblé que 36 cartes était le nombre minimal pour la construction d'un jeu de 60 cartes contenant 34 à 40 sorts. Trop de cartes à drafter nuit au draft, pour deux raisons essentiellement :
      1. A la fin, le nombre de cartes jouables est souvent trop important, on laisse donc de côté de très bonnes cartes.
      2. Ce grand nombre de cartes jouables, permet pendant le draft d'adopter une stratégie excessivement orientée vers le “contredraft” (choisir une carte non pas dans le but de la jouer mais pour qu'un adversaire ne l'ait).
    • Un nombre plus restreint de cartes nous oblige donc à centrer le choix de celles-ci sur la construction de notre jeu. A l'inverse, trop peu de cartes nuit aussi au draft.

Les styles de decks

Selon nous, la meilleur stratégie à adopter au sein d'une équipe est celle-ci : un joueur joue controle et l'autre un archétype agressif ou bien les deux coéquipiers jouent aggro-contrôle.

magicthegathering/wagic.txt · Last modified: 2013/01/30 17:53 (external edit)